Bienvenue chez CENTURY 21 Immotion, Agence immobilière BERGERAC 24100

Le petit Chaperon Rouge le 26 avril 2013

Publiée le 26/04/2013

Le petit Chaperon Rouge
le 26 avril 2013

| Réagir

Thème : Culture / Saison Culturelle

Lieu : Espace François Mitterrand - 20h45

par la Cie Divergences

 

 

Les contes sont des puits sans fond.
On n’a jamais fini d’en tirer de quoi nous parler de la condition humaine et surtout de ses obscurités intérieures. Le Petit Chaperon Rouge de Sylvain Huc emprunte autant au cinéma muet et d’angoisse qu’à la psychanalyse des contes de fées : faibles lumières qui luttent contre un noir d’encre, bruits inexpliqués et soudains, ombres et apparitions aux contours imprécis, corps mi-homme mi-bête..., le loup rôde, plus loup-garou que canidé velu.
Exit les accessoires trop datés, panier et petit pot de beurre, arbres et chaumière, car aujourd’hui c’est au coin d’une rue éclairée au néon des réverbères que le loup et le petit chaperon rouge se rencontrent. Séduction, curiosité, fascination, attraction, peur de l’inconnu, méfiance, violence, tous ces sentiments traversent les deux protagonistes, si proches parfois qu’ils semblent prêts d’échanger leur nature.
Formé à l’école de chorégraphes qui, comme Lloyd Newson, Gisèle Vienne, Wim Vandekeybus ou les compagnies La Zampa et Divergences, osent jeter sur le plateau les pulsions les plus abruptes, Sylvain Huc fait courir un frisson dans le public qui adore qu’on lui fasse peur.
Cocktail parfaitement dosé d’expressionnisme distancié et d’humour genre dessin animé, ce conte chorégraphique flirte plus avec la philosophie et la psychologie qu’avec la morale. L’homme serait-il donc vraiment un loup pour l’homme... et les petits chaperons rouges ? »

Annie Bozzini
Directrice du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération, ils seront visibles après validation du webmestre.

Notre actualité