Bienvenue chez CENTURY 21 Immotion, Agence immobilière BERGERAC 24100

25ème Festival Overlook

Publiée le 17/10/2014

25ème Festival Overlook 17-18 octobre 2014
du 17 au 18 octobre 2014

Thème : Concert - Musique

Lieu : Roksane - 21h00

De la chanson française avec les groupes La rue Ketanou et l'univers à part entière de Kévin Castagna, en passant par le rock de Mademoiselle K, de Prince Miiaou, ce 25ème festival promet d'être intense.

Vendredi 17 octobre / 21h

LA RUE KETANOU (Chanson française / Île de France) + KEVIN CASTAGNA (Chanson française / Dordogne)

La Rue Kétanou reprend la route cette année avec un nouvel album, « Allons Voir », aux couleurs de chansons folk vagabondes et fidèles à leur plume engagée, réaliste et humoristique.

Florent, Olivier et Mourad se rencontrent à la compagnie d’art du spectacle du Théâtre du Fil il y a 15 ans. Déjà, de futurs refrains et mélodies se promènent à l’arrière du tour bus. En 1999, c’est avec accordéon et guitares en bandoulière qu’ils se font remarquer dans les bars, petites salles et surtout la rue. Le trio de chanteurs et comédiens séduit avec cette phrase d’accroche « C’est pas nous qui sommes à la rue, c’est La Rue Kétanou ». Début 2014, un sixième album aux couleurs de chansons folk vagabondes voit le jour, « Allons Voir ». Moins festif que les cinq précédents, il reste fidèle à leur plume engagée, réaliste et humoristique. Nouveauté, l’harmonica remplace parfois l’accordéon et, accompagné de guitares, soutient les mélodies folk sur Allons voir, Interdit et Un Tour . Les tonalités gitanes restent toutefois présentes comme sur Negrita et Les dessous de table entre autres. Le Rocksane attendait leur venue depuis longtemps, voici un rêve exaucé.

 

Kevin Castagna, est un artiste qui dédie ses chansons « aux utopistes et aux rêveurs, parce que le rêve est beau ». Cet auteur porte en lui la force et en même temps la délicatesse de donner au travers de textes tracés de « sourires » un temps pour nous entraîner avec lui dans une déambulation belle et poétique nourrie « d’utopie réaliste ». Avec son compagnon de route Alain Moreau dit « Aldo » (accordéon), et le nouveau venu Rodrigue Morand (contrebasse), c’est un univers à part entière que Kévin Castagna nous fait partager. Son univers !! Entre joies et peines, ses textes racontent les choses de la vie, les petits riens qui émeuvent ou font sourire, ou tout simplement le temps qui passe et celui à venir…

Adh : 18€, loc : 20€, sur place : 22€ - Org. Overlook.

 

Samedi 18 octobre / 21h

Mademoiselle K + Le Prince Mliaou + Alex June + MARTINE PLAGE

Colères et ruptures, ratages et impostures fracassées au son d'une voix rauque, et rock, qui parfois épouse des langueurs sensuelles : les mondes de Mademoiselle K tiennent autant de la gifle bien donnée, que de la caresse du bout des lèvres. On l'imaginerait clope au bec et mousse à la main. Faux : Mademoiselle K ne fume pas, boit de la verveine, et enquille sur un chocolat. « C'est pas rock n'roll » et elle s'en fout « grave ». En décembre 2013, elle annonce la sortie d'un album en anglais, tout en sachant que cela lui vaudra de se faire "virer" de sa maison de disques : "Ma maison de disques m'a dit : "fais ton album en français sinon on te vire". J'ai fait mon album en anglais... ". Le 1er vynil autoproduit de Mademoiselle K « Glory » et « Are You Swimming » est disponible chez tous les bons disquaires indépendants.

 

Derrière Le Prince Miiaou, se cache Maud-Elisa Mandeau, elle possède un univers très personnel entre Arcade Fire et PJ Harvey. Autodidacte, elle signe pourtant quatre albums incontournables dans le rock indé français actuel, les critiques rock la jugent unique et pourtant elle a failli tout arrêter.
Le dernier en date, "Where Is The Queen", affirme l’ambition et l’ampleur de sa musique, moderne, intense, fiévreuse. Ça aurait été rageant de perdre l'une des meilleures rockeuses de l'Hexagone, une artiste en perpétuelles expérimentations et évolutions.

 

Alejandra Felmer, née en France et élevée au Chili s'est installée à Paris en 2007, poursuivant des études d'arts plastiques. Fille d'une mère cantatrice elle a hérité de sa mère une voix exceptionnelle. Développant un univers plastique pop électro elle monte son premier groupe de musique à Paris avec deux compatriotes Chiliennes, The Babysitters. C'est lors d'une de ses performances que Lentonia Records rencontre Alex June. Ses comparses retournées au pays, Alejandra développe son projet solo sous le nom d'Alex June. Son univers pink-dark, dramatico-galactique se retrouve dans sa musique mais aussi dans l'imagerie qu'elle manipule de main de maître.

Adh : 12€, loc : 14€, sur place : 16€ - Org. Overlook.

Notre actualité